Crowdlending : vers la déductibilité des pertes en capital ?

Bonne nouvelle pour les personnes adeptes du crowdlending ! Un amendement, déposé par le gouvernement, au projet de loi de finances rectificative pour 2015 autorise les particuliers qui consentent des prêts à une entreprise (via un intermédiaire en financement participatif) à imputer la perte en capital qu’ils subissent en cas de non remboursement d’un prêt sur le montant imposable des intérêts afférents aux éventuels autres prêts qu’ils ont consentis dans les mêmes conditions. Une imputation possible au titre de l’année au cours de laquelle le caractère irrécouvrable de la créance est constaté et des cinq années suivantes. Une mesure qui pourrait inciter certaines personnes encore réticentes à se lancer dans le prêt participatif.

 Soyez les premiers informés !

Recevez directement nos dernières infos dans votre boîte Email :