Préjudice d’anxiété : il n’est plus réservé aux salariés exposés à l’amiante

Jusqu’à présent, seuls les salariés exposés à l’amiante pouvaient obtenir des dommages-intérêts de leur employeur en réparation de leur préjudice d’anxiété, celui-ci étant défini comme « la situation d’inquiétude permanente face au risque de déclaration à tout moment d’une maladie liée à l’amiante ».

 Soyez les premiers informés !

Recevez directement nos dernières infos dans votre boîte Email :