Quand un salarié abuse de sa liberté d’expression

Un salarié peut librement donner son opinion sur l’organisation et le fonctionnement de l’association qui l’emploie. Mais encore faut-il qu’il fasse preuve de modération… Et, à ce titre, l’association peut sanctionner, éventuellement par un licenciement, des paroles injurieuses, diffamatoires ou excessives du salarié.

 Soyez les premiers informés !

Recevez directement nos dernières infos dans votre boîte Email :